Montres-Bracelet-Cardiofrequence

Montres-Bracelet-Cardiofrequence.

High-tech-montre-bracelet. Les bracelets connectés qui servent de coach sportifs sont à la mode.

******************************************************************************************************

Actualités

 

******************************************************************************************************

Montre connectée

Comment choisir une montre connectée

En quelques années, la montre connectée est passée du stade d’objet fantasque à celui de gadget dernier cri. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles assez différents les uns des autres, tant par la forme que par les fonctions. Certaines montres ne font que signaler l’arrivée d’un message ou d’un appel. Sur d’autres, il est possible d’installer des applications, comme sur un smartphone.

montres-connectees

 

Ronde ou carrée

Rectangulaire, ronde, carrée, incurvée… La montre connectée adopte plusieurs formats et plusieurs tailles d’écran. L’esthétique est évidemment essentielle pour cet accessoire constamment porté au poignet. Mais elle ne dit absolument rien des fonctions intégrées à la montre. Si vous souhaitez mesurer précisément vos performances sportives à vélo ou en natation et consulter vos SMS sur la même montre, le choix sera restreint : vous devrez privilégier soit vos besoins, soit votre look ! Votre décision sera également guidée par votre smartphone car, quel qu’il soit, il n’est pas compatible avec toutes les montres.

 

Attention à la compatibilité

Leur position dominante permet à Apple et Samsung de jouer sur l’exclusivité. L’Apple Watch n’est compatible qu’avec les iPhone (à partir de l’iPhone 5 et d’iOS 8.2) ; les montres Samsung (Gear 2 Lite, Gear S, etc.) qu’avec les smartphones Galaxy (S6, S5, etc.).
Les autres fabricants de smartphones, comme Asus, LG ou Motorola, proposent des montres compatibles avec la plupart des smartphones Android récents (en général à partir d’Android 4.3).
Quant aux autres montres connectées, comme les Pebble (Pebble Watch, Pebble Time), la Metawatch Strata ou la Garmin Vivoactive, elles sont généralement compatibles avec les iPhone et les smartphones Android. Rares sont les modèles compatibles avec les Windows Phone.

 

WatchOS, Android Wear et les autres

montres1

Comme dans les smartphones, Apple et Google ont développé un OS propre aux montres connectées.

Ces problématiques de compatibilité viennent du fait qu’il existe pour les montres différents systèmes d’exploitation, exactement comme pour les smartphones.
Concrètement, l’Apple Watch fonctionne sous WatchOS. Cette interface ne déroutera pas les habitués du système d’exploitation mobile iOS. Elle est d’ailleurs plutôt réussie et assez intuitive, comme le dévoile notre vidéo de l’Apple Watch.
De son côté, Google a reproduit ce qui a fait son succès dans les smartphones. Le géant a décliné Android dans une version pour montres connectées (et autre objets connectés) baptisée Android Wear. Cette fois, ce sont les utilisateurs d’Android qui retrouveront facilement leurs repères.
Samsung fait bande à part avec son OS baptisé Tizen, qu’il soutient pour réduire sa dépendance vis-à-vis de Google. Initiative louable, mais le Coréen semble avoir du mal à attirer les autres fabricants dans sa rébellion.
Malheureusement, Microsoft prend du retard, cette fois encore. Comme il l’a fait dans l’univers des smartphones et des tablettes tactiles, le géant de Mountain View regarde les autres se positionner. Pas de montre connectée à ce jour (tout juste un bracelet, le Microsoft Band, non commercialisé en France), pas de système d’exploitation dédié… Les utilisateurs de Windows Phone devront patienter.
D’autant qu’ils ne sont pas non plus la priorité des fabricants des autres montres connectées, celles qui fonctionnent avec des systèmes propriétaires (Pebble OS, par exemple). Eux développent généralement une application à installer sur son smartphone pour gérer les paramètres de la montre. Cette application est le plus souvent disponible dans l’App Store et dans le Google Play Store, mais rarement dans le Windows Market.

 

Montre à notifications ou smartphone au poignet

L’Apple Watch et les montres Android Wear sont de véritables petits smartphones au poignet. Certes, sauf exception (1), elles n’intègrent pas directement de carte SIM ni de puce GPS et dépendent donc du smartphone (avec lequel elles sont connectées en Bluetooth) pour de nombreuses fonctions. Mais il est possible d’y installer des applications, disponibles dans les boutiques en ligne d’Apple et de Google. Il y en a déjà plus de 4 000 compatibles dans le Google Play Store ! Ces montres intègrent pour la plupart un micro et un haut-parleur, ce qui permet de tenir une conversation ou de dicter ses ordres de vive voix. Leur écran rétroéclairé affiche les messages, les courriels, les photos et bien d’autres contenus. En bref, ces montres sont « intelligentes ».
De nombreux modèles se contentent toutefois de vibrer ou d’allumer un voyant lorsqu’un texto ou une notification Twitter arrive sur le smartphone.

 

Autonomie variable

Ces montres qui ne font que notifier des alertes ne sont généralement pas équipées d’écran. Elles ne sont donc pas très énergivores et sont même souvent alimentées par une pile, comme une montre classique. Elles jouissent ainsi d’une très grande autonomie. À l’inverse, les montres « intelligentes » avec écran couleur doivent être rechargées tous les jours. Certains fabricants parviennent à jouer l’endurance en sacrifiant la luminosité de l’écran (la montre Garmin Vivoactive n’est pas très lisible en extérieur, par exemple) ou en utilisant de l’encre électronique (technologie employée pour l’écran des liseuses).

 

Une montre connectée pour faire du sport ?

montres2

La Garmin Vivoactive est l’un des rares modèles à intégrer une puce GPS. Il s’agit d’une montre de sport qui permet « en plus » de recevoir des notifications de son smartphone.

La plupart des montres connectées sont capables de mesurer votre activité physique quotidienne. Elles intègrent pour cela de nombreux capteurs, notamment un accéléromètre et souvent un cardio-fréquencemètre. L’appréciation des distances parcourues, du nombre de pas journalier et de la fréquence cardiaque est d’ailleurs assez juste. Mais pour suivre votre vitesse en course à pied ou à vélo, rien ne vaut une puce GPS. Or rares sont les montres connectées qui en intègrent une. Il faut donc compter sur celle du smartphone, et donc emporter cet objet encombrant lors de ses séances de footing.

 

Montres et bracelets connectés : quelle différence ?

Un bracelet connecté est avant tout un capteur d’activité. Il compte vos pas quotidiens, estime la distance parcourue et les calories brûlées. Il vous félicite lorsque votre objectif quotidien est atteint et vous encourage s’il ne l’est pas encore. Certains « surveillent » votre sommeil (temps de sommeil, détection des mouvements), d’autres intègrent un cardiofréquencemètre pour prendre votre pouls. Une montre connectée, plus chère, se définit plutôt comme un prolongement du smartphone. Elle vous alerte quand un rendez-vous approche, que vous recevez un message ou un appel. La frontière entre les deux appareils s’avère parfois ténue : les bracelets très évolués affichent les messages reçus sur son téléphone, et la plupart des montres savent aussi compter les pas…

******************************************************************************************************

Montre cardio ou bracelet connecté

Qu'est ce que la fréquence ou le rythme cardiaque 

Quand on fait du sport, lorsque la fatigue se fait sentir, on est toujours face à un dilemme: abandonner car on se sent incapable d'en faire plus ou alors continuer et ignorer les signaux du corps qui nous demandent de ralentir. Dans l'un ou l'autre cas, écouter juste ses sensations n'est pas toujours bon, avoir une indication chiffrée de son état est nécessaire pour réguler ses efforts et reculer au maximum cet instant où la fatigue va se faire ressentir.

sport-cardioEt un indicateur justement fait partie des plus fiables pour nous indiquer notre condition physique, au repos et pendant l'effort: la fréquence cardiaque ou tout simplement la fréquence des battements du cœur. Quand on fait des efforts, ce nombre de battements donne des informations précieuses sur notre état en général.

Il y a selon les individus un intervalle de fréquence cardiaque dans lequel rester pour ne pas se fatiguer trop vite et surtout rester en bonne santé tout en faisant tranquillement son sport. D'où la nécessité de recourir à un appareil de mesure de la fréquence cardiaque pendant ses exercices.

Mesurer la fréquence cardiaque pendant les exercices

Et les avantages de recourir à un appareil pour mesurer son rythme cardiaque lors de ses exercices sont multiples, aussi bien pour un athlète qui s'entraîne pour préparer une compétition que pour un sportif amateur désireux de rester en forme. Déjà la mesure des battements du cœurs permet d'avoir une idée de son état pendant l'effort et surtout vous indique à quel rythme bouger.

montre cardio gps tomtomUn appareil cardiofréquencemètre dispose en général d'un moyen permettant de définir une zone cible personnelle à chaque individu, basée sur l'âge ainsi que l'état de forme en général. Une fois cette zone définie, y rester vous permettra d'apprécier les bienfaits de votre entraînement et par la suite progresser dans l'atteinte de vos objectifs de remise en forme.

C'est avant tout avoir des données chiffrées sur ses constantes vitales de manière à ne pas dépasser un certain seuil au risque de mettre sa santé en danger. Et de nos jours, plusieurs appareils du quotidien ont été conçus pour assurer cette fonction de mesure et de suivi de fréquence cardiaque, pour ne parler que des montres cardiofréquencemètres, des ceintures pulsomètres, mais aussi des bracelets cardio connectés.

Montre cardio vs bracelets connectés

montre-bracelet-cardioDeux produits en particuliers font aujourd'hui fureur. Ce sont les plus souvent choisis par le coureur amateur et régulier pour suivre son rythme cardiaque pendant le sport: la montre cardio et le bracelet connecté.

Chacun de ces deux objets a ses avantages et ses inconvénients, ce qui nous intéresse particulièrement est leur capacité à mesurer avec exactitude et de manière fiable la fréquence cardiaque pendant le sport.

ContreMaMontre a établi pour vous ici une petite comparaison entre ces deux appareils. D'un côté les montres cardiofréquencemètres et de l'autre les bracelets intelligents cardio. Quels sont leurs atouts ainsi que leurs failles pour mesurer votre rythme cardiaque?

Bracelets connectés en quoi ça consiste

Aujourd'hui, on vit dans l'ère des objets connectés. Les appareils que nous utilisons au quotidien ont évolué pour suivre la tendance et d'autres appareils plus ou moins sophistiqués ont complété le lot pour faciliter la vie de tout un chacun.

bracelet-connecte-android-iosC'est dans cette optique qu'ont apparu les bracelets connectés, des petits bracelets à mettre juste au poignet pour nous aider à rester en forme et à faire plus d'exercices. Ce sont des appareils qui captent l'activité de celui qui le porte, comme les nombres de pas, les calories brûlées et envoie ces données à son smartphone pour que celui-ci ait une idée de son état de santé.

En faisant appel à des fonctionnalités comme un capteur avec accéléromètre, le bluetooth, les applications pour iPhone et Android, ces petits objets ont vite trouvé leur public en s'incrustant en très peu de temps dans le quotidien des gens, même les moins sportifs!

Les avantages des bracelets connectés

Avec toutes les possibilités qu'ils offrent les bracelets connectés permettent à son utilisateur de garder tout simplement la forme. Utilisable au quotidien aussi bien pendant l'effort qu'au repos, il compte le nombre de pas que vous avez effectué, la distance que vous avez parcourue, les calories que vous avez brûlées, surveillent votre temps de sommeil, détectent vos mouvements et bien sûr mesure votre fréquence cardiaque.

bracelet-cardio-fitbitVéritable coach de bien être, les options intégrées sont nombreuses et sur ce point, les bracelets connectés sont plus fournis que les montres cardio en faisant justement beaucoup plus que les montres pour votre bien être en général.

De plus ils sont disponibles en plusieurs jolis coloris!

Montre cardio, quelques atouts à ne pas ignorer

Malgré ces bons points, faut-il pour autant délaisser la bonne vieille montre cardio pour s'intéresser uniquement aux bracelets connectés? Pas sûr en sachant ce que la montre cardio a comme atouts que les bracelets connectés n'ont forcément pas.

A commencer par l'ancienneté de l'objet. Les bracelets connectés sont des objets plutôt récents, contrairement aux montres cardio qui ont réussi à intéresser le coureur amateur depuis une dizaine d'années maintenant. Et les avantages des montres cardio vont au-delà du fait qu'elles ont un design beaucoup moins "excentriques" que les bracelets connectés.

montre-cardio-etancheD'ailleurs au niveau des données fournies, les bracelets ne sont pas encore près de la perfection. Ils contenteront bien sûr les sportifs occasionnels avec les données qu'ils affichent mais pas les athlètes qui cherchent à mesurer de façon un peu plus précise leurs performances.

Beaucoup de modèles de bracelets ne donnent pas encore la vitesse de course ni certains paramètres avancés utiles aux coureurs, pas de puce GPS non plus pour suivre votre itinéraire lorsque vous pratiquez des sports de plein air.

Un autre grand souci des bracelets connectés est leur manque d'étanchéité. Pas moyen d'utiliser son bracelet pour faire de la natation donc, une caractéristiques que la plupart des montres cardio ont intégré depuis quelques années. [Voir les montres cardio sur ContreMaMontre.fr]

Comment bien choisir son bracelet cardio connecté

Malgré ces points négatifs et si vous êtes un sportif amateur dont les fonctionnalités des bracelets connectés suffisent à vous combler, voici le guide d'achat ContreMaMontre.fr pour vous aider à bien choisir votre futur bracelet cardio.

Le confort

L'intérêt des bracelets connectés c'est qu'ils sont relativement confortables et s'ajustent assez facilement au poignet de celui qui les portent. Donc sur ce point, vous ne devriez pas avoir trop de souci pour faire votre choix.

La lisibilité des données

Il s'agit ici de voir si les principales données dont vous aurez besoin pour vous entrainer seront présentes. Certains modèles n'intègrent pas de cardiofréquencemètre alors que cette fonction est indispensable pour doser vos efforts. Un critère à ne pas négliger donc!

bracelet-connecte

L'autonomie du bracelet connecté

Celle-ci varie de quelques jours seulement pour les modèles basiques à un an pour les plus élaborés, et du coup plus riches en fonctionnalités. Alors investissez dans un bracelet qui ne vous lâchera pas au bout d'une semaine pour pouvoir suivre de manière plus assidue votre progression!

L'étanchéité

Un autre écueil des bracelets connectés, du moins de pas mal de modèles. Trouvez-en un avec le meilleur indice d'étanchéité pour avoir aussi plus de possibilités d'utilisation.  Mais ce critère est à apprécier aussi selon les sports que vous pratiquez. Si vous faites de la course à pied ou du vélo, l'un de ces bracelets cardio que vous pouvez porter sous la douche feront l'affaire !

***************************************************************************************************************** 

Qu’est-ce qu’un cardio-fréquencemètre ?

Le cardio-fréquencemètre est un appareil électronique de la taille d’une montre-bracelet qui mesure en temps réel, de manière continue, fiable et précise la fréquence des battements du cœur. Il donne ainsi une idée de l’effort fourni lors d’un exercice.

Il est constitué :

  • D’une ceinture émettrice qui se fixe sur la poitrine. Ses électrodes en contact avec la peau transforment les impulsions cardiaques en signaux émis vers le récepteur.
  • D’un récepteur porté au poignet ou sur un vélo.

Outre la fréquence cardiaque, les cardio-fréquencemètres peuvent indiquer, selon les modèles, d’autres informations telles que :

  • La moyenne de la fréquence cardiaque sur la durée de l’exercice;
  • Le nombre de calories dépensées depuis le début de l’exercice;
  • Le pourcentage de graisses consommées;
  • Un calcul de la fréquence cardiaque maximale (FCmax);
  • Un calcul de la VO2max;
  • L’évaluation de la capacité de récupération après un effort.

Certains appareils sophistiqués permettent l’enregistrement instantané des données en mémoire sur toute la durée de l’exercice et leur restitution sous forme de graphique sur ordinateur. La plupart des modèles disposent d’une ceinture émettrice codée qui évite toute interférence avec d’autres cardio-fréquencemètres. Il existe également des cardios donnant la possibilité de mémoriser le profil de 2 utilisateurs et ainsi d’être partagés.

Il existe des cardio-fréquencemètres, dit cardiobague, fonctionnant sans ceinture. L’appareil se place autour d’un doigt. La mesure de la fréquence cardiaque est réalisée par lecture optique via un signal lumineux infrarouge. La variation de l’afflux sanguin engendrée par les battements du cœur modifie l’intensité de la lumière traversant le doigt et permet ainsi de déterminer la fréquence cardiaque. Ce type de cardio a l’avantage d’être très léger, petit, facile à porter et n’est pas sensible aux parasites environnant (lignes électriques, etc).
 

A quoi sert un cardio-fréquencemètre ?

Comme nous l’avons vu, le cardio-fréquencemètre ne se limite pas à une simple mesure du pouls. Il sert à évaluer l’intensité de l’effort instantané fourni et permet ainsi de gérer au mieux son entraînement. Parmi les utilisations courantes, citons :

  • L’optimisation de l’entraînement par calibrage de l’effort et la programmation de zones cibles.
  • L’optimisation du brûlage des graisses dans les exercices destinés à la perte de poids.
  • Le test de la forme, de la VO2max, de la fréquence cardiaque maximale, de la fréquence cardiaque au repos.
  • La gestion de l’effort dans une course.

En permettant la structuration et la personnalisation de l’entraînement, le cardio-fréquencemètre rend ce dernier plus efficace. Il contribue à la motivation du sportif en lui apportant des éléments objectifs de mesure. Il est aujourd’hui l’allié indispensable du professionnel pour son suivi sportif et est de plus en plus prisé chez l’amateur. 

Tester sa forme avec un cardioComparatif montres cardios

Certains cardio-fréquencemètres offrent la possibilité de tester sa forme ou encore son état de récupération par un test de quelques minutes au repos. L’appareil se base sur la fréquence cardiaque instantanée, sur la variabilité de cette fréquence au repos et sur les caractéristiques programmées de la personne testée (sexe, âge, poids, taille).

La mesure de la fréquence cardiaque au repos donne aussi une bonne indication de son état de récupération suite à un effort important. Elle permet de détecter un éventuel sur-entraînement (cas où le pouls pris au réveil est de plus de 10% supérieur à la normale sur plusieurs jours consécutifs) et de doser la fréquence et l’intensité des sorties en conséquence.

Le test de Ruffier permet de suivre facilement son état de forme à partir de la mesure du pouls relevé lors d’un exercice. Simple à mettre en œuvre, il ne requiert aucun matériel spécifique.
 

Perdre des graisses avec un cardio-fréquencemètre

Lors d’un effort physique, nous brûlons des graisses et des hydrates de carbone. Le pourcentage que représente les graisses dans cette dépense dépend essentiellement de l’intensité de l’effort. Plus l’effort est important et plus ce pourcentage est petit. Lors d’efforts de forte intensité, les muscles vont consommer davantage d’hydrates de carbone que de graisses. Inversement, lors d’un effort de faible intensité, la consommation de graisses sera plus importante en proportion. Voir à ce sujet notre article Comment brûler efficacement les graisses superflues.

Pour privilégier la consommation des graisses, il faut donc faire un effort d’intensité suffisamment importante pour dépenser des calories mais pas trop exigeant pour rendre la consommation de graisses optimale. Un effort d’intensité comprise entre 60 et 70% de la FCmax convient parfaitement. Ainsi, une bonne marche remplacera avantageusement un footing de même durée. L’utilisation d’un cardio-fréquencemètre permettant la programmation de zones cibles d’effort est idéale pour ce suivi. A noter que de récentes études ont montré l'intérêt du fractionné pour perdre encore plus de graisses. Voir Notre dossier Perdre efficacement ses graisses par le fractionné.

Comment choisir son cardio-fréquencemètre ?

Comment choisir sa montre cardio ?

Du cardio de base au modèle ultrasophistiqué avec GPS, comment s’y retrouver et faire le bon choix ?
Que l’on pratique le vélo, la natation, le running, le trail ou encore la rando, la montre cardio est devenue un allié précieux voire incontournable du sportif. Or il existe une multitude de modèles sur le marché et à des prix allant de quelques dizaines à quelques centaines d’euros. Comment s’y retrouver et choisir le modèle répondant au mieux à ses besoins ?

Avant d'acheter un cardio-fréquencemètre, choisissez la marque et le modèle adaptés à vos besoins. Il en existe toute sorte, des plus simples aux très sophistiqués qui mémorisent les données de votre parcours (kilométrage, vitesse instantanée, altitude, etc.) pour les restituer sous forme graphique sur votre PC. Certains modèles intègrent un podomètre qui permet aux coureurs ou marcheurs de mesurer la distance parcourue à pied. D’autres peuvent être utilisés pour nager et sont étanches jusqu’à trente mètres sous l’eau.

Selon le sport effectué, le nombre d'heures pratiquées par semaine, les objectifs que vous souhaitez atteindre, tel ou tel cardio répondra à vos besoins. Inutile d'acquérir l'appareil le plus cher si votre objectif est de gérer votre effort ou encore de perdre quelques kilos superflus.

cardio GPS
Du cardio de base au modèle ultrasophistiqué avec GPS, comment s’y retrouver et faire le bon choix ?

Que l’on pratique le vélo, la natation, le running, le trail ou encore la rando, la montre cardio est devenue un allié précieux voire incontournable du sportif. Or il existe une multitude de modèles sur le marché et à des prix allant de quelques dizaines à quelques centaines d’euros. Comment s’y retrouver et choisir le modèle répondant au mieux à ses besoins ? Du cardio-fréquencemètre de base indiquant uniquement la fréquence cardiaque aux modèles sophistiqués affichant la position, la vitesse, les calories dépensées, un plan d’entraînement pre-programmé et offrant une connexion à un ordinateur, quel modèle choisir ? Ce dossier devrait vous aider à faire le bon choix.

La montre cardio se décline en une multitude de modèles, tous plus sophistiqués les uns que les autres et à des prix très différents. Choisir un modèle dépend de l’usage que l’on veut en faire. Le type de sport pratiqué, les objectifs recherchés et le budget à allouer orienteront votre choix. Afin de vous aider à trouver le cardio-fréquencemètre le mieux adapté à vos besoins, nous avons détaillé les principales caractéristiques et fonctions offertes par ces mini-ordinateurs embarqués ainsi que quelques conseils adaptés aux sports les plus courants.

Bien choisir son cardio : les accessoires

 Toutes les montres cardio mesurent bien sûr la fréquence cardiaque mais elles offrent en outre d’autres fonctions complémentaires très utiles pour bien gérer son entraînement. Mis à part le critère prix, il n’est donc pas facile de choisir le modèle qui répondra le mieux à ses besoins. Voici donc un résumé des caractéristiques principales disponibles sur ces appareils. Vous pouvez également consulter notre comparatif de montres cardios.

Avec ou sans GPS ? Un GPS intégré ou en kit ?

 Montre GPS Certaines montres cardio sont équipées d’un GPS intégré ou vendu en kit séparé. Le GPS (Global Positioning System) capte les signaux en provenance de satellites et indique la position. Ce type de montre calcule la distance parcourue, la vitesse instantanée, l’allure, le dénivelé. Un complément bien utile dans des sports comme le footing, le trail, la randonnée ou encore la natation en mer où ces informations font défaut. Les modèles disposant d’une mémoire permettent de programmer un itinéraire à suivre et d’enregistrer l’itinéraire parcouru. Ce dernier peut ensuite être retracé sur un ordinateur, en utilisant Google Earth par exemple. Vous visualisez ainsi votre parcours dans les moindres détails. La fonction GPS permet de planifier des intervalles à parcourir pour l’entraînement en fractionné ou en intervalles. L’analyse des données (distance, vitesse, fréquence cardiaque) permet d’optimiser son entraînement.

 Les premières montres offrant une fonction GPS ne pouvaient embarquer le GPS dans leur boîtier. Ce dernier devait être porté séparément dans une poche ou un brassard. Cette contrainte n'existe plus grâce à la miniaturisation mais le kit reste intéressant avec des modèles de montre ultra-plattes.

La mémoire : elle sert à stocker vos données, voire à les transférer depuis ou vers votre ordinateur

 Les montres disposant d’une mémoire enregistrent les données du parcours : fréquence cardiaque moyenne, mini et maxi, durée, calories dépensées, données cumulées avec celles enregistrées lors des sorties précédentes, etc. Pratique pour le suivi de votre entraînement. Les montres haut de gamme offrent encore plus de possibilités. Elles enregistrent ces données à intervalle régulier, par exemple toutes les 5 à 60 secondes, et permettent de transférer ces informations vers votre ordinateur en vue de leur analyse. Inversement, vous pourrez programmer votre montre à partir d’un ordinateur, par exemple en créant un plan d’entraînement ou un itinéraire à suivre.

 La taille de la mémoire déterminera la durée maximale d’enregistrement ou la précision des données. Ainsi, pour de très longues sorties ou une utilisation sur plusieurs jours (raid en montagne, circuit vélo par exemple), préférez un modèle disposant d’une mémoire relativement grande. Les constructeurs précisent en général les durées maximales d’enregistrement sur le descriptif produit.

Le capteur : ceinture abdominale, capteur au poignet ou au doigt

 Optez de préférence pour un appareil à ceinture abdominale, plus fiable qu’une mesure au poignet ou au doigt. La ceinture se fixe autour de la poitrine. Elle est généralement en plastique plus ou moins souple. Certains fabricants proposent des modèles très souples en tissu épousant parfaitement le thorax (voir des ceintures abdominales souples chez notre partenaire).

  Pour les personnes à qui la ceinture abdominale ne convient pas (sujets à allergie par exemple), il existe des capteurs adaptables au poignet. On trouve également des cardio-fréquencemètres, dit cardiobague, fonctionnant sans ceinture. L’appareil se place autour d’un doigt. La mesure de la fréquence cardiaque est réalisée par lecture optique via un signal lumineux infrarouge. La variation de l’afflux sanguin engendrée par les battements du cœur modifie l’intensité de la lumière traversant le doigt et permet ainsi de déterminer la fréquence cardiaque. Ce type de cardio a l’avantage d’être très léger, petit, facile à porter et n’est pas sensible aux parasites environnant (lignes électriques, etc). Voir des cardiobagues chez nos partenaires

L’encryption des données ou transmission codée pour éviter les interférences

 Quoi de plus agaçant que de voir affiché sur son cardio le pouls de son partenaire sportif ! La transmission codée permet d’éviter ce problème. Elle consiste à encoder les données échangées entre la ceinture abdominale et la montre afin d’éviter tout problème d’interférence entre les sportifs. Une fonction indispensable lorsqu’on pratique un sport en groupe ! Le cardio doit être déclenché suffisamment loin du groupe pour se caler sur la ceinture visée et y rester définitivement.

La liaison PC : via USB ou infrarouge

 Les modèles les plus sophistiqués permettent de stocker vos données de parcours (fréquence cardiaque, vitesse, distance, altitude, etc. relevées à intervalle régulier) pour les transférer ultérieurement sur votre ordinateur. Mais aussi de programmer sur votre ordinateur un itinéraire ou une séance d’entraînement puis de transférer ces données vers votre montre cardio. L’échange des données peut se faire via un câble USB, une liaison sans fil infrarouge ou radio. Le câble USB a l’avantage d’être pratique et de très bien fonctionner mais il implique que la montre dispose d’une prise adaptée qui doit rester étanche. Le système à infrarouge n’a pas ce problème mais il exige un bon alignement entre émetteur et capteur et ne fonctionne plus lorsque les piles sont en fin de vie. Ainsi, l’échange des données échoue alors que la montre peut encore fonctionner quelques semaines voire quelques mois.

Le support : poignet ou support vélo

 La montre cardio se porte habituellement autour du poignet. Mais pour des activités comme le cyclisme, le VTT, le vélo de spinning voire le vélo elliptique, il est plus judicieux de choisir un modèle vendu avec un support pour guidon. Ainsi vos données sont consultables à tout moment et sans danger.

L’étanchéité : de la projection d’eau à une utilisation sous l’eau

 Homme nageant avec un cardio spécial piscine Les montres cardio résistent à l’humidité et à la transpiration, voire aux projections d’eau, tout au moins tant que le joint d’étanchéité est en bon état. Il est conseillé d’ailleurs de faire changer la pile par le constructeur pour une vérification et remplacement du joint si besoin. Les montres ne doivent par contre pas être utilisées dans l’eau sauf indication. Pour une utilisation sous l’eau (natation, plongée par exemple), choisissez un modèle étanche et vérifiez la profondeur maximale indiquée par le constructeur.

 

Autres accessoires : podomètre, accéléromètre…

 Certains cardios proposent des solutions alternatives ou complémentaires au GPS, comme le podomètre qui compte le nombre de pas effectués, ou l’accéléromètre qui mesure l’accélération et permet de déduire la vitesse, donc la distance parcourue.

  Comprendre les principales fonctions offertes par les cardio-fréquencemètres

 Les constructeurs proposent de nombreuses fonctions qui ne vous seront pas forcément toutes utiles selon ce que vous attendez de votre cardio-fréquencemètre et le sport que vous pratiquez. Il est important de choisir un cardio comportant les caractéristiques répondant le mieux à vos attentes. Voici quelques-unes de ces caractéristiques et leur explication.

Combien de calories et de graisses dépensées ?

 Femme à la taille fine ; le cardio peut mesurer les calories dépensées La plupart des cardio-fréquencemètres indiquent le nombre de calories dépensées (fonction OwnCal chez Polar) et parfois le pourcentage de graisse brûlée. Cette dernière information est utile lorsque l’objectif recherché est la perte de graisses. La proportion des lipides consommés diminue en effet avec l’intensité de l’effort : plus ce dernier est soutenu, plus on grignote dans les réserves glucidiques, donc moins dans les graisses. A condition toutefois de respecter une certaine intensité qui dépend de votre forme, de votre âge, etc.

 

Programmer une zone cible : utile pour s’entraîner ou perdre des graisses

 La zone cible est une zone de travail définie par une valeur basse et une valeur haute de fréquence cardiaque ou de vitesse. La montre cardio signale, par des bips sonores ou une vibration, tout travail en dehors de cette zone. Cette fonction est particulièrement utile lorsqu’il est demandé de s’astreindre à une plage précise de fréquences cardiaques, comme dans le cas d’un entraînement ou dans le cadre d’une activité visant à optimiser la perte de graisses.

Programmer son entraînement en intervalles ou en fractionné

 Programmer son entraînement sur une montre cardio Un bon entraînement inclus du fractionné ou travail en intervalles, alternant des phases d’effort soutenu et des moments de récupération active. Les phases d’effort doivent être exécutées à une intensité donnée, mesurable par la fréquence cardiaque, et pendant une durée déterminée. L’usage d’un cardio programmable est particulièrement intéressant pour cet exercice. L’utilisateur programme son entraînement sur son ordinateur et le télécharge sur sa montre. Il n’a plus qu’à suivre les instructions sur sa montre lors de sa sortie.

L’indice de forme

 Certains cardio-fréquencemètres proposent un test permettant d’évaluer sa forme cardio-vasculaire (aérobie). Chez Polar, le Fitness Test détermine, par une mesure de la fréquence cardiaque au repos et de sa variabilité, l’OwnIndex, un indice comparable à la VO2max. Ce test, même s’il reste approximatif, permet de disposer de repères pour suivre l’évolution de sa condition physique et des progrès réalisés.

L’estimation de la fréquence cardiaque maximum (FCmax)

Déterminer sa fréquence cardiaque maximum ou FCmax peut se faire par un test sur le terrain mais cela exige une bonne condition physique et un échauffement préalable. Le calcul théorique proposé par les formules empiriques reste approximatif. Certains fabricants proposent ainsi des montres capables d’évaluer la FCmax par le biais d’un test de la fréquence cardiaque et de sa variabilité au repos.

Boussole

Une boussole équipe certains modèles de cardios-GPS, un accessoire pratique pour la rando et les courses d’orientation.

Ecran tactile : pour une navigation facilitée

 Les appareils à écran tactile permettent de naviguer à travers les différents menus par simple contact avec le doigt, comme sur un smartphone. Pratique surtout à vélo !

Fonction vibreur : pratique pour la natation

Cette fonction est particulièrement utile chez les nageurs. La montre cardio vibre pour indiquer la sortie d’une zone cible d’entraînement.

Autres fonctions

 Chaque constructeur propose ses propres subtilités. Garmin offre par exemple la fonction « virtual partner » qui permet de comparer ses performances à celles d’un partenaire virtuel, en l’occurrence vous-même et vos données enregistrées lors d’une précédente sortie ou au cours d’un circuit effectué en boucle. Vous pouvez ainsi vous mesurer à vous-même et observer vos progrès. Polar a mis au point et breveté divers tests comme un test de forme (OwnIndex) ou encore l’évaluation de la FCmax ou des calories dépensées. Chez Suunto, l’accent est mis sur la technologie avec un système GPS avancé, une mesure plus précise de la vitesse se basant sur l’utilisation du GPS et l’accélération, la mesure de l’impact d’une session d’entraînement sur les performances ou encore des boîtiers polyvalents permettant une utilisation tant sportive que dans la vie quotidienne.

Les différents types de montres cardio : choisissez un modèle adapté à votre sport !

 La montre cardio s’est véritablement démocratisée avec des prix défiant toute concurrence, donc accessibles à tous. Mais les constructeurs ont bien compris aussi qu’il était dans leur intérêt de proposer des modèles offrant une plus-value au sportif quel que soit le sport pratiqué. C’est ainsi que, grâce à des technologies toujours plus avancées et une miniaturisation à l’extrême, ils ont enrichi leurs modèles de nombreuses spécificités complémentaires de la simple fonction cardio, reléguant celle-ci quasiment à l’arrière-plan. Choisir un cardio dépend donc avant tout du ou des sports que l’on veut pratiquer. Voici quelques conseils complémentaires pour faire le bon choix. Vous pouvez également consulter notre comparatif de montres cardios.

Le cardio basique : bon marché et généralement suffisant

Il affiche les informations essentielles : fréquence cardiaque instantanée et moyenne, minima et maxima atteints, heure, chronomètre. C’est un modèle de début de gamme qui a l’avantage d’être bon marché. Il suffira amplement au sportif souhaitant surveiller sa fréquence cardiaque durant sa sortie, mesurer sa fréquence cardiaque maximale (FCmax), tester sa forme, rester dans une zone cible pour s’entraîner ou perdre du poids. Des modèles un peu plus sophistiqués offrent en outre un relevé des calories dépensées, le pourcentage de graisse brûlées, la programmation de zones cibles d’entraînement avec indication sonore en cas de franchissement, le relevé du temps passé en-dessous, à l’intérieur et au-dessus de la zone cible.

Vélo et VTT : optez pour une montre cardio intégrant un compteur kilométrique

cyclisme Les adeptes du vélo ou du VTT apprécieront. La montre tout-en-un alliant cardio-fréquencemètre et compteur kilométrique se porte tant au poignet que sur un support vélo. Elle est donc polyvalente, pouvant tout aussi bien servir pour rouler, courir ou encore nager. Le mini-ordinateur de bord embarque à la fois un cardio et un compteur de vitesse et de distance. Certains modèles mesurent la puissance développée et la cadence de pédalage, à condition d’acheter les capteurs correspondants. Les modèles haut de gamme intègrent un altimètre voire un GPS, permettant de connaître le dénivelé accumulé, les pourcentages de pente, l’itinéraire parcouru, la distance restant à parcourir. Ils enregistrent toutes les données du parcours à intervalle régulier, par exemple toutes les 5 secondes, le tout transférable vers un ordinateur. Ainsi l’utilisateur dispose de données complètes, analysables par le logiciel fourni par le fabricant. Un moyen idéal pour faire le point sur la sortie effectuée, adapter son entraînement, comparer des exercices. La montre peut également être programmée pour un entraînement spécifique (travail en intervalles par exemple). On s’éloigne donc un peu ici du cardio classique avec un modèle qui relève plus d’un « super » compteur de vélo avec cardio-fréquencemètre intégré que l’inverse.

Le compteur-cardio de vélo existe en format plus volumineux, à fixer sur le guidon. Il offre une surface d’affichage plus grande permettant l’affichage simultané du tracé parcouru et des données de parcours. Ces modèles peuvent intégrer une cartographie GPS très utile pour l’orientation, surtout à VTT.

Ces appareils sont livrés avec un logiciel permettant de programmer ses parcours et d’analyser les données enregistrées lors de la sortie. Voir des cardios cycle chez notre partenaire. Sport 

Course à pied : un GPS intégré

 

course à pied Les montres running sont spécialement conçues pour la course à pied. Dotées d’un GPS, elles affichent la distance parcourue avec une précision plus grande que celle d’un podomètre (voir des podomètres chez notre partenaire Décathlon).

 

 

Trekking, trail et randonnée : des cardios-GPS fournissant des informations sur votre environnement

randonnée et trail

 

Vous êtes un randonneur ou un adepte du trail ? Optez pour un cardio dit « outdoor ». Ces appareils sont adaptés aux activités de plein air comme le trekking, le trail ou la randonnée. Outre la fonction cardio-fréquencemètre, ils intègrent un GPS indiquant votre position et la distance parcourue. Ils fournissent des informations concernant l’environnement : altitude, barométrie, orientation. On trouve deux types de modèles : le GPS outoor, qui se porte au poignet, et le GPS randonnée, plus volumineux, qui permet d’afficher des cartes et le tracé du parcours.

 

Fitness : des appareils vous aidant à atteindre vos objectifs

fitness

 

Les cardios dits « fitness » sont des cardio-fréquencemètres de base conçus pour vous vous guider dans votre objectif de perte de poids ou de remise en forme. Ils vous indiquent les zones de fréquences cardiaques à respecter pour perdre des graisses, travailler votre endurance ou améliorer votre forme.

 

Voir des cardios fitness chez notre partenaire

Natation : vibreur, étanchéité et détection du type de nage

 

natation Les montres cardio dédiées à la natation sont capables de détecter le type de nage (crawl, brasse, papillon) et le nombre de mouvements effectués. Certaines peuvent être équipées d’un GPS pour le calcul de la distance parcourue, une fonction pratique lorsqu’on nage en mer. D’autres modèles savent détecter les demi-tours effectués en piscine et en déduisent la distance parcourue. Ces montres sont étanches et profilées de manière à ne pas ralentir la nage. Certains modèles permettent la programmation d’une zone cible d’entraînement et disposent d’un vibreur alertant le sportif lorsqu’il quitte cette zone. Enfin, les modèles de plongée peuvent détecter le moment où la montre entre en contact avec l’eau et déclencher les fonctions utiles en immersion. Ils indiquent le temps passé sous l’eau et en surface, le nombre de plongées effectuées et la profondeur atteinte.

 

Multisport : un cardio polyvalentmultisports

 

Vous pratiquez plusieurs sports ou une activité comme le triathlon ? Les cardios multi-sport sont faits pour vous ! Vendus sous forme de pack, ils réunissent, selon les modèles, tous les accessoires dont vous avez besoin pour vos différentes activités : capteurs de vitesse, de cadence, de puissance pour le vélo, altimètre, baromètre, GPS, boussole pour la course à pied, la rando, le trail ou le trekking.

 

Récapitulatif des principales caractéristiques à sélectionner selon le sport

  Vélo, VTT Running Trail Rando Natation Multisport Fitness
GPS    
Cartographie      
Compteur kilométrique            
Calories dépensées
% de graisse
Altimètre    
Zone cible    
 Programmation entraînement     
Encryption  
Vibreur          

Légende

Indispensable      Recommandé

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 Soutenez celles et ceux qui s'investissent chaque jour pour mettre à jour le site. N'hésitez pas à communiquer ce site auprès de vos amis, de votre entourage, de vos proches sur les réseaux sociaux. Vous aussi faites découvrir le site et encouragez les personnes qui contribuent au dévelopement du site. 

Toutes les informations sont données à titre indicatif et n'engage en rien l'éditeur de ce site.
Le site ne peut être tenu  responsable du contenu et décline toute responsabilité en cas d'erreur.

K S N  production :  Concepteur et réalisateur  du Site.  

DRAGON  GROUPE :  LEADER des sites internet dédié aux hommes . Créateurs de projets et de sites Web.

Copyright 2013 , tous droits réservés. Les marques mentionnées sur ce site appartiennent à leurs propriétaires respectifs. 

L'utilisation de ce site implique l'acceptation des Conditions Générales d'Utilisation et des Mentions Légales.

Ajouter un commentaire